Nos solutions


Nos solutions Planchers chauffants pour un projet de rénovation


Nos solutions de P.A.C. pour l'eau chaude et le chauffage dans l'existant


Nos solutions Solaires pour l'eau chaude et le chauffage dans l'existant


Multibéton-France
ZI du Grand Bois
6 rue Charles Desgranges
57200 SARREGUEMINES
Tél. : 03 87 98 69 11
Fax : 03 87 98 69 12

Rénovation chauffage : Pompes à chaleur

Premier cas de figure : Vous avez une installation de chauffage avec une chaudière fuel, propane ou électrique et vous intéressez à la pompe à chaleur pour vous chauffer de manière plus économique et plus écologique.

I La pompe à chaleur : "basse" ou "haute" température

Tout va dépendre de vos émetteurs de chaleur, la solution technique n'étant pas la même selon que vous avez :

  • 1/ des radiateurs traditionnels
  • 2/ des radiateurs "chaleur douce"
  • 3/ du plancher chauffant.

1/ Radiateurs traditionnels

Si vous avez des radiateurs traditionnels et qu'ils exigent une température d'eau supérieure à 50°C, vous avez le choix entre :

  • une pompe à chaleur "haute" température en substitution de la chaudière existante
  • une pompe à chaleur "basse" température en relève (complément) de la chaudière existante, celle-ci étant conservée pour les périodes les plus froides, quand la température d'eau de chauffage dépasse 50°C.

Mais une troisième voie est possible : faire d'abord baisser la température d'eau de vos radiateurs afin de permettre -ensuite- la mise en place d'une pompe à chaleur "basse" température, moins coûteuse, en substitution de chaudière. L'amélioration de l'isolation thermique du b&âtiment et/ou le remplacement des radiateurs traditionnels existants par des radiateurs "chaleur douce" surdimensionnés sont deux solutions pour permettre à votre installation de chauffage de fonctionner à "basse" température mais elles sont coûteuses et souvent contraignantes.

L'adjonction aux radiateurs dans les locaux les plus exigeants (séjour, salon, salle à manger…) d'un mur chauffant MULTIBETON est une autre solution, d'autant plus pertinente que l'abaissement de la température d'eau de chauffage -et donc de la consommation énergétique- s'accompagne d'une amélioration sensible du confort.

2/ Radiateurs "chaleur douce"

Si vous avez des radiateurs "chaleur douce" fonctionnant déjà à "basse" température (moins de 50°C), le remplacement pur et simple de votre chaudière existante par une pompe à chaleur "basse" température est normalement suffisant même si l'adjonction aux radiateurs d'un mur chauffant MULTIBETON est toujours un plus pour le confort et un… moins pour la consommation de la pompe à chaleur, celle-ci étant encore moins gourmande que sur des radiateurs seuls.

3/ Plancher chauffant

Si vous avez du plancher chauffant et uniquement du plancher chauffant (MULTIBETON ou autre), le raisonnement reste le même car il s'agit d'un émetteur à "basse" température permettant lui aussi le remplacement de la chaudière par une pompe à chaleur MULTIBETON "basse" température, sans forcément nécessiter la conservation de la chaudière en appoint ou en secours (même si techniquement possible). Petite nuance cependant : si vous faites le choix d'une pompe à chaleur MULTIBETON réversible chaud/froid, vous pourrez utiliser votre plancher chauffant en mode rafraîchissement pour un meilleur confort en été. A moins de les remplacer par des ventilo-convecteurs, cette fonction n'est évidemment pas possible avec des radiateurs.

II La Source d'énergie renouvelable : l'eau, la terre ou l'air?

Une fois le choix réalisé entre "basse" température (en substitution ou relève de chaudière, selon le cas) et "haute" température, un autre choix est à faire quant à la source d'énergie renouvelable :

  • 1/ l'eau avec l'aquathermie par puisage dans une nappe souterraine (pour alimenter une pompe à chaleur géothermique eau/eau)
  • 2/ la terre avec la géothermie par capteur terrestre
  • 3/ l'air avec l'aérothermie par récupération des calories dans l'air extérieur (pour alimenter une pompe à chaleur air/eau), même en plein hiver

1/ L'eau

La faisabilité de l'aquathermie dépend de l'existence et de la proximité d'une nappe d'eau présentant un débit d'eau et une température d'eau suffisants (minimum 8°C au plus fort de l'hiver).

Si tel est le cas, l'installation d'une pompe à chaleur MULTIPHREA' (en aval d'une pompe de puisage immergée dans la nappe) est non seulement possible, mais souhaitable. D'un COP nominal pouvant atteindre la valeur exceptionnelle de 5,80 (soit 5,80 kW restitués pour 1 seul kW consommé !) et capable de produire de l'eau de chauffage jusqu'à 63°, cette pompe à chaleur, peut être utilisée (très) profitablement sur tous les émetteurs de chaleur : radiateurs traditionnels, radiateurs "chaleur douce", plancher chauffant et aussi ventilo-convecteurs.

2/ La terre

Si l'aquathermie n'est pas envisageable, la géothermie est une alternative très intéressante. Elle consiste à raccorder une pompe à chaleur MULTIGEO' sur un capteur terrestre extérieur, horizontal, vertical ou en "corbeille", consistant en un réseau de tubes implanté dans le terrain et véhiculant de l'eau froide glycolée.

La pompe à chaleur MULTIGEO' est la "sœur jumelle" de la pompe à chaleur MULTIPHREA'. Seul l'échangeur primaire, côté capteur, est différent. Son COP nominal atteint 4,53, la captation dans la terre étant un peu moins favorable qu'une captation dans l'eau d'une nappe (dont la température moyenne annuelle est toujours supérieure).

A savoir : le capteur géothermique (terrestre) peut être remplacé par un capteur "atmogéothermique" combinant capteur terrestre vertical et capteur atmosphérique (ou aérien), celui-ci consistant dans une clôture (ou une toiture) énergétique.

3/ L'air

A côté de l'aquathermie et de la géothermie, une troisième technique de pompe à chaleur connaît un fort développement : l'aérothermie, plus facile à réaliser dans l'existant. Celle-ci repose, le plus souvent, sur une pompe à chaleur en deux blocs, une unité extérieure placée sur un socle à proximité de la maison et une unité intérieure implantée dans un local technique. L'unité extérieure récupère l'énergie contenue dans l'air extérieur et la transmet, via une liaison frigorifique, à l'unité intérieure, celle-ci alimentant le système de chauffage existant. Mais l'aérothermie peut aussi se pratiquer avec une pompe à chaleur air/eau monobloc : un seul bloc extérieur ou même... interieur !

A) L'aérothermie "bibloc"

En matière d'aérothermie "bibloc", MULTIBETON-FRANCE a développé deux offres :

La première offre, MULT'INVERTER by LG, est dédiée au plancher chauffant, aux radiateurs "chaleur douce", aux ventilo-convecteurs (et aussi aux radiateurs traditionnels si la chaudière est conservée en relève pour les périodes les plus froides).

Le COP nominal des PAC air/eau bibloc de l'offre MULT'INVERTER by LG culmine à un excellent 4,67 (soit 4,67 kW restitués pour 1 seul kW consommé). Ce qui leur vaut d'être etiquettées A++ pour la classe énergétique.

La seconde offre, MULTIATMO' PLUS (crée initialement pour le marché suisse, climatiquement exigeant), est principalement destinée au remplacement de chaudière sur des radiateurs traditionnels. Mais l'étendue de la gamme (jusqu'à 44 kW) et aussi son niveau de performance -son COP nominal culmine à 4,54 !- font de la PAC air/eau de l'offre MULTIATMO' PLUS une pompe à chaleur… "universelle", utilisable à "haute", "moyenne" et même "basse" températures, dans le neuf comme dans l'existant, dans l'habitation comme dans le petit tertiaire, sur du plancher chauffant comme sur des radiateurs !

De ce fait, quelle que soit votre installation personnelle, choisir une PAC de l'offre MULTIATMO'PLUS pour remplacer (ou soulager) votre chaudière représente un investissement rentable car elle est toujours performante, même en plein hiver, même dans les régions froides ou montagneuses.

B) L'aérothermie "monobloc"

En matière d'aérothermie "monobloc", MULTIBETON-FRANCE compte deux offres :

Les PAC de l'offre MULT'INVERTER by LG gamme THERMA V se placent entièrement à l'extérieur de la maison (en général sur un socle en béton). Elles intègrent tous les organes de la pompe à chaleur, y compris les équipements hydrauliques, la régulation et même un secours électrique. Leur COP atteint 4,49, ce qui les positionne très près des PAC de la gamme bibloc THERMA V Split. Elles aussi sont etiquettées A++ pour la classe énergétique.

Les PAC de l'offre MULT'INSIDE sont, elles, placées dans un local technique et sont absolument invisibles à l'extérieur. Seule une discrète grille sur le mur extérieur adjacent, relié à un plénum acoustique assurant l'aspiration et le rejet d'air, révèle extérieurement l'existence d'une PAC air/eau. Cette solution est plus particulièrement intéressante en milieu urbain, là où une PAC totalement ou partiellement extérieure pourrait gêner, même modestement, le voisinage.

Deux gammes sont proposées : la gamme "petite puissance" (4 et 6 kw) OPTIM' pour la RT 2012 et la gamme BBC SILENZ plus large (5 à 24KW), laquelle s'adresse aussi à la rénovation.

Les PAC de l'offre MULT'INSIDE sont, elles aussi, très performantes puisque leur COP culmine à 4,51 pour la gamme OPTIM' (étiquettée A+++) et 4.60 pour la gamme BBC SILENZ (étiquettée A++).

Toutes les PAC de l'offre MULT'INSIDE peuvent être combinées, si souhaité, avec un ballon d'eau chaude sanitaire externe (voire même interne pour les PAC OPTIM' version DUO) pour une double fonction chauffage/production d'eau chaude sanitaire à la fois économique et écologique.

 

Consulter nos documentations :